Voici le forum concernant notre classe de terminale littéraire (année 2015-2016)
 
AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours du 16/10 sur la classification des textes dans des cases (je crois que c'est ça)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gasapr



Messages : 2
Date d'inscription : 18/09/2015

MessageSujet: Cours du 16/10 sur la classification des textes dans des cases (je crois que c'est ça)   Mer 4 Nov - 19:28

Texte 1 :

Ma volonté d'individu est destructrice de L'Etat ; aussi la flétrit-il au nom de l'indiscipline. La volonté individuelle et l'Etat sont des puissances ennemies, entre lesquelles aucune "paix éternelle" n'est possible. Tant que l'Etat se maintient, il proclame que la volonté individuelle, son irréconciliable adversaire est déraisonnable, mauvaise etc (etc...). Quel remède à cela ? Un seul : ne reconnaître aucun devoir, c'est à dire, ne pas me lier et ne pas me regarder comme lié.
Stirner, L'unique et sa propriété


Texte 2 :

Si deux hommes désirent la même chose alors qu'il n'est pas possible qu'ils en jouissent tous les deux, ils deviennent ennemis: et dans leur poursuite de cette fin (qui est principalement, leur propre conservation mais souvent leur agrément), chacun s'efforce de détruire ou de dominer l'autre [...] Il apparaît clairement par là qu'aussi longtemps que les hommes vivent sans pouvoir commun qui les tienne tous en respect, ils sont dans cette condition que qui se nomme guerre, et cette guerre est la guerre de chacun contre chacun.
Hobbes, Léviathan


Texte 3 :

A moins que les philosophes ne deviennent rois dans les cités ou que ceux qui sont pour lors appelés rois et détenteurs du pouvoir ne se mettent à philosopher sincèrement et adéquatement, et que cela ne se trouve réuni dans le même [individu, à savoir], pouvoir politique et philosophe ; la cessation des maux n'est pas [possible] dans les cités ni même pour l'espèce humaine.
Platon, République ; V




Texte 4 :

Je suis vraiment libre que lorsque tous les êtres humains qui m'entourent, hommes et femmes, sont également libres. La liberté d'autrui, loin d'être une limite ou la négation de ma liberté, en est au contraire la condition nécessaire et la confirmation. Je ne deviens pas libre vraiment que par la liberté d'autres, de sortes que plus nombreux sont les hommes libres qui m'entourent et plus profonde et plus large est leur liberté, et plus étendue, plus profonde et plus large devient ma liberté.
Bakounine, Dieu et l'Etat


Classification des textes

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cours du 16/10 sur la classification des textes dans des cases (je crois que c'est ça)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de cuisine, est-ce que j'ai le droit ?
» cours de 45 minutes
» ranger ses cours
» Je suis là pour toute DEMANDE de lessons GEII
» Un collègue m'exaspère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Philo Terminale L du LGM :: Cours :: En classe-
Sauter vers: