Voici le forum concernant notre classe de terminale littéraire (année 2015-2016)
 
AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Méthodologie commentaire (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gasapr



Messages : 2
Date d'inscription : 18/09/2015

MessageSujet: Méthodologie commentaire (2)   Mer 30 Sep - 16:45

Méthodologie Commentaire (2) : Utiliser les références pour éclairer un texte

Objectif du cours : commencer à travailler le texte (donné en commentaire de texte) pour voir comment on peut utiliser le cours et les références pour l'éclairer.

Texte :

Grâce au langage et à la culture, le comportement humain a plus la capacité d'être intelligent ou original, créatif et flexible, que celui des animaux dont le cerveau est trop petit pour comporter le nombre de neurones nécessaires à l'invention du langage et à la transmission des connaissances accumulées. Mais, encore une fois grâce au langage et à la culture, les êtres humains se comportent bien souvent de façon stupide, un manque total de réalisme et de pragmatisme, ce dont les animaux seraient bien incapables. Qu'est-ce que peut faire, qu'est-ce que devrait faire l'individu pour améliorer sa relation si ironiquement équivoque à la culture dans laquelle il se trouve ancré? Comment peut-il continuer à profiter des bénéfices de cette culture, sans en même temps devoir choisir entre l'abrutissement et l'intoxication frénétique de ses poisons? Comment peut-il s'acculturer, par discrimination, en rejetant ce qui est stupide ou franchement mauvais dans ce qui le conditionne, et en s'accrochant à ce qui chez les humains crée un comportement intelligent? Dans le domaine de l'éducation formelle, ce dont l'aspirant troueur a besoin, c'est la connaissance. La connaissance de l'histoire ancienne et contemporaine des cultures, dans toute leur formidable variété, et les connaissances qui concernent la nature et les limitations, l'usage et les abus du langage. Un homme qui sait que de nombreuses cultures ont existé avant la sienne, et que chacune d'entre elle s'est proclamée la meilleure et la plus véritable, trouvera difficile de prendre au sérieux les dogmes et les prétentions de sa propre tradition. En tant que propédeutique au trouage, ce genre d'éducation intellectuelle a une valeur certaine, mais n'en est pas pour autant suffisante. Il faut que l'entraînement au niveau verbal soit complété par un entraînement sur les plans d'expérience non-verbale. Il nous faut apprendre à savoir être mentalement silencieux, il nous faut cultiver un art de pure réceptivité. Etre réceptif dans le silence : comme cela semble d'une simplicité enfantine! Mais en réalité, et on a tôt fait de le découvrir ; comme c'est difficile!
Huxley, L’individu et la culture

Huxley voit la culture de manière paradoxale : à la fois positivement et négativement (Rapport "Individu/Culture")
"Que doit faire un individu pour ne pas se faire parasiter par la culture, mais au contraire, pour se servir de ses avantages et bénéfices?" --> Problématique au texte de Huxley envisagée.

ExclamationUn texte n'est pas proprement déterministe/essentialiste/existentialiste mais il dépend de l'avis de l'auteur et de son point de vue. Exclamation --> Le texte doit être compris pour lui même et ne jamais être lu à travers des références !
Mais une fois le texte analysé (Problématique ; Thèse ; Doxa ; Plan), il est nécessaire de décider comment le cours (ou des références externes) pourraient éclairer les zones d'ombres laissées par l'auteur, en préciser les arguments qu'il utilise.

Exemple zones d'ombres du texte :
"Les êtres humains se comportent de façon stupide" --> Trop ancrés dans leur propre culture pour vouloir voir d'autres axes de vue?
"Un manque total de réalisme et de pragmatisme" --> (précision sur la description plus haut)

Le texte n'est pas un prétexte pour remplacer des connaissances : c'est le but de votre commentaire --> Les connaissances sont des outils pour mieux comprendre et éclairer/expliquer le texte.

références du texte :
"Intoxication frénétique de ses poisons" --> influence --> référence déterministe
"Capacité d'être intelligent [...] créatif [...]original [...]flexible" --> Idée de "Capacité à faire quelque chose --> liberté. L'individu a plus de choix qu'il ne pensait avoir : existentialisme

          / Transmission des connaissances \
Culture                                                 } D'autres cultures permettent de se libérer : Déterminisme.
          \ Culture d'autres horizons           /


PARTIE 2 :


Grille de Correction du commentaire

Présentation et Forme

Introduction : Si l'introduction est correctement présentée par rapport à la méthode apprise en classe
Conclusion : Synthèse de tout ce qui a été dit dans la copie en répondant aux questions suivante : "Problématique solutionnée?" ; "Comment est-elle solutionnée et cela a-t-il un intérêt philosophique ?" (En général, ça a un intérêt philosophique mais c'est mieux de le mettre en avant).
Transitions : "Quel lien fonctionnel l'auteur fait-il entre la partie précédente et la partie suivante ?"
Grammaire : Connaître les bases de la conjugaison, c'est important.
Orthographe : Savoir écrire des mots sans fautes, c'est important aussi.
Ecriture : La rédaction doit être intelligible (pas trop se perdre dans des phrases trop longues, c'est le meilleur moyen d'arriver à une phrase qui avait du sens au début mais qui va nulle part à la fin)

Analyse et Problématique

Enjeu : définir l'enjeu de l'auteur
Doxa : Trouver à quelle Doxa s'oppose l'auteur
Thèse : Définir la thèse de l'auteur
Problématique : Essayer de deviner à quelle problématique a été confronté l'auteur
Plan : Si le plan est cohérent avec le texte et l'idée développée et qu'en plus il éclaire, alors c'est bien.

Structure et Progression

Linéarité : Développer le commentaire en suivant le fil du texte (étape par étape). Attention à ne pas être tenté d'expliquer le début par la fin!
Progression :Si votre commentaire suit un certain schéma qui est facile à deviner, c'est plus clair pour celui qui lit. Ne jamais oublier que ce qu'on a expliqué avant peut servir pour éclairer la suite
Oublis : TOUJOURS FAIRE ATTENTION A PAS OUBLIER UNE PARTIE DU TEXTE A ANALYSER !!! (si on n'arrive pas à faire un passage, ne pas faire abstraction : relever la difficulté sur la copie si on n'y arrive vraiment pas mais toujours essayer de faire des hypothèses sur ce que ça veut dire)
Utilisation du texte : Si le commentaire est suffisamment référencé sans pour autant faire de la paraphrase. Attention : pas d'analyse parallèle au texte, sans jamais rentrer dedans. Choisir un certains nombre de petits passages sur lesquels il semble important de s'arrêter.
Digressions : Ne pas s'éloigner trop du texte au risque de faire du hors-sujet. Ne prendre des références externes QUE si ça apporte des éléments au commentaire qui peuvent éclairer le texte ou le point de vue de l'auteur.

Argumentation et Réflexion

Définitions : Définir tous les concepts même (SURTOUT) si ça nous paraît évident
Explications : Mettre en avant les arguments de l'auteur. Attention tout ce qui paraît évident est dangereux : si on pense avoir compris un passage, se demander comment on pourrait l'expliquer à quelqu'un qui ne le comprend pas.
Interprétations : Définir les images, les paraboles ou les métaphores en mettant en avant ce qui est constructif dans leur contenu, pour mieux comprendre le texte.
Difficultés : Faire face aux difficultés, ne rien laisser de côté (essayer de tout définir et de tout développer avec des hypothèses). Attention : penser à garder l'humilité de celui qui cherche à comprendre plutôt que celui qui pense avoir compris l'auteur mieux qui lui-même!
Questionnement : Poser des objections potentielles, de remarques d'ordre critique (démontrent qu'on a pas abandonné son sens critique, qu'on est pas en extase devant le texte) à l'auteur afin de mieux faire comprendre le texte

Illustration et Culture

Utilité : Si les éléments que l'on utilise ont une utilité pour éclairer le texte (ne pas parler de l'oiseau de Platon si ça n'a aucun rapport avec le texte pour montrer qu'on connaît une référence).
Précision : Définir chaque argument pour montrer où l'auteur veut en venir --> Réflexions ciblées.
Utilisation : Les références doivent faire avancer le texte --> ne pas les utiliser à tout va.
Cours : Faire référence au cours c'est bien, (en tout cas mieux que si on ne le fait pas).  PS : Si ça n'a aucun rapport avec le texte, ça ne sert à rien
Culture perso : Utiliser des références de la culture perso est toujours bien si elles éclairent le texte et permettent un développement plus riche.

Toujours garder à l'esprit qu'il faut écrire le commentaire comme un enquêteur et non comme un savant : il faut garder un ton humble !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Méthodologie commentaire (2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fiche de méthodologie commentaire comparé de 2 textes
» commentaire d'arrêt comparé
» Une quiche au lycée - Préparation du bac : besoin d'aide
» Capes externe anglais session 2013
» commentaire d'arrêt...méthodologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Philo Terminale L du LGM :: Cours :: Méthodologie-
Sauter vers: