Voici le forum concernant notre classe de terminale littéraire (année 2015-2016)
 
AccueilCalendrierRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours du mercredi 23/09 : fin de la théorie spiritualiste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
aurég



Messages : 3
Date d'inscription : 24/09/2015

MessageSujet: Cours du mercredi 23/09 : fin de la théorie spiritualiste   Jeu 24 Sep - 22:57

Rappel :
Remise en question du déterminisme par Bergson : pour la plupart des êtres humains il est possible d'étudier leur comportement parce qu'ils ont des habitudes qui les rendent prévisibles. Mais ce qui vaut pour l'action morte, automatisée; ne vaut pas pour l'action libre et vivante. Il dénonce le déterminisme comme l'étude du mort pour comprendre le vivant.

- Question : En quoi les actions laissent des traces ? Elles laissent une trace dans le cerveau (trace neuronale ou cérébrale) puis sont mémorisées et l'action est re-faite. On parle aussi de trace dans l'Histoire; ce qui donne l'impression que les comportements humains sont prévisibles (ex. Révolution prévisible car non-écoute du roi malgré un cahier de doléances) mais pour cette trace le lien est fait après par quelqu'un qui connaît et les antécédents et le fin mot de l'histoire donc l'association causale est facile à faire…

→ Nous sommes toujours déjà libres mais nous mettons en place des habitudes (reproduire des actes réussis sans réfléchir) qui bloquent notre liberté : c'est ''l'endormissement'' dont parle Daumal (commentaire de texte). Il faut donc comprendre ce qui rend une action libre, intuitive, plutôt qu'automatisée par l'intelligence.

INTELLIGENCE  ←  INTUITION →  INSTINCT

Instinct :
On prend l'exemple des insectes car contrairement aux animaux tels que les dauphins ou les éléphants qui font clairement preuve d'intelligence (ils ont une grande conscience d'eux-même, ce que montrent les études éthologiques), les insectes n'ont que l'instinct (ou en tout cas très peu d'intelligence).
L'instinct d'un insecte : survie et continuation de la vie ; actions inconscientes ; cohésion entre différents individus ; individus spécialisés dans une tâche et ils ont le corps qui va avec.
→ Première définition de l'instinct : la capacité innée à utiliser son corps de manière fonctionnelle en fonction de son rôle social.
- Question : Tous les insectes servent grâce à leurs corps pour la communauté ? Oui, la plupart travaille de manière sociale pour l'espèce car le but est de continuer l'espèce.
- Question : Est ce qu'on ne peut pas parler d'instinct aussi chez l'Homme : celui de respirer ? Oui, pour la survie : toute l'utilisation des organes internes est inconsciente et instinctive.
- Question : L'instinct c'est pas forcément que le corps ? C'est le comportement donc lié au corps, le corps intervient dans tous les cas car l'instinct c'est utiliser son corps pour comportement adapté. Exemple de comportement inadapté : le chien a l'instinct de respirer qui marche tout le temps alors que l'homme quand il court il s’essouffle et s'il force trop il peut se sentir vraiment mal ; ça ne peut pas arriver à un animal dans la nature.
- Question : Et la mémoire génétique (par exemple quelqu'un qui se retrouve face à un ours et sait que c'est dangereux parce que son ancêtre s'est fait manger par un ours) ?→ L'instinct est alors la transmission de comportements passés.
- Question : L'Homme moderne perd ses instincts ? difficile de répondre, on pourrait dire que dans son évolution le développement de l'intelligence a progressivement remplacé la nécessité de l'instinct (cf définition de l'intelligence, plus bas)

→ Ajout à la définition de l'instinct : connaissance inconsciente du comportement qui doit être mis en place. Pareil, l'homme ne sait pas comment il fait battre son cœur. Il est possible de travailler pour réduire les battements du cœur ou adapter sa température corporelle mais ça demande énormément de travail, ce n'est donc plus de l'instinct.

L'instinct n'est pas qu'une capacité physique mais aussi cognitive (l'animal agit comme s'il savait ce qu'il doit faire mais il n'en a pas conscience). Il change très difficilement (insectes sont là depuis la préhistoire) les modifications sont très petites.

Quand je nais, la première respiration avec les poumons après avoir coupé le cordon ombilical n'est pas intelligente mais instinctive. L'intelligence se met alors en place quand le bébé commence à bouger (ex. s'il s'ennuie couché il commencera à bouger les bras pour se retourner : c'est conscient). L'intelligence n'est pas instinctive au début. Le début de l'intelligence c'est la réflexion que si j'essaie de faire quelque chose, je verrai ce qu'il se passe.
- Question : L'instinct de respirer vient grâce à l'intelligence ? Non : on serait tous morts avant d'apprendre à respirer. Pareil pour les insectes, ils n'auraient jamais pu essayer toutes les possibilités avant de trouver ce qui marche pour optimiser et faire survivre leur espèce.
- Question : quelque chose que l'on apprend peut-il devenir un instinct ? Chez l'homme c'est une habitude plus qu'un instinct et l'habitude peut se perdre contrairement à l'instinct. Par exemple l'habitude de marcher peut se perdre si on passe du temps dans l'espace ou si on se casse quelque chose mais ça peut après se ré-apprendre.

Intelligence :
→ Intelligence = tentatives successives d'essais pour maîtriser une matière dont on ne sait pas se servir, et que l'on tente d'apprivoiser afin d'avoir une action efficace.
- Question : Comment on tente de l'apprivoiser ? En mettant en place des habitudes qui ressemblent à l'instinct. ex : de l'apprentissage de la marche du bébé (ou du déplacement corporel -> tentatives, chutes, etc.)

→ Habitude = intelligence qui cherche à ressembler à un instinct.
- Question : Alors si on avait l'instinct on aurait plus besoin de l'intelligence ? Par exemple pour la drague, les oiseaux ont l'instinct avec leurs plumes de faire certaines choses pour séduire les femelles et ça marche ; alors que pour l'homme (générique) c'est plus dur de séduire et donc il a besoin de mettre en place des comportements intelligents (pas forcément toujours efficaces).

La première matière qui a essayé d'être maîtrisée c'est le corps puis la matière du monde alentour (feu, bois, fer,…→ matières inorganiques). Essai de faire un rapport entre différentes matières pour améliorer le comportement. Les insectes utilisent la matière en la créant (toile d'araignée, ruche,…).  Or faire du feu n'est pas du tout un instinct : il faut un ensemble de techniques pour réussir.
→ La matière dont on ne sait pas se servir mais que l'on tente d'apprivoiser peut être organique ou inorganique.
- Question : Si l'homme travaille la matière c'est parce qu'il a des lacunes par rapport aux animaux ? Certains pourront effectivement dire que c'est parce que l'homme manque d'instincts.
Bergson dit que parmi les instincts de l'homme il y a l'intelligence (capacité à percevoir comment utiliser la matière). L'homme ne peut pas trop travailler sur matières organiques (amélioration du corps) mais plus sur inorganiques. Bergson dit que les hommes ont mis à profit l'intelligence pour maîtriser la matière inerte, pour agrandir leurs corps. Par exemple la lance pour chasser permet de se mettre moins en danger car on peut viser l'animal de plus loin.

L'intelligence s'est d'abord approprié la matière inorganique puis, devant les succès concrets de la technique, a compris le corps comme une machine (domaine de la mécanique) et enfin de même pour la conscience : l'homme a voulu l'expliquer comme une machine afin de pouvoir agir dessus. L' ''inorganisé'' c'est la matière inorganique. L'intelligence marche quand l'homme fabrique : la science est très forte dans le domaine inorganisé mais moins dans le domaine biologique, qu'elle tend à réduire à un simple mécanisme.

→ L'intelligence c'est la capacité que l'homme a de former des rapports entre différentes matières inorganiques afin de créer des outils qui augmentent sa capacité d'action.

Mais l'homme a fait quelque chose d'extraordinaire qui aujourd'hui est dangereux pour lui : il a créé des machines qui créent des machines et s'il réussit à leur transférer une intelligence ces machines pourront créer des machines à créer des machines… Toutes ces avancées augmentent le pouvoir de l'homme sur la nature mais l'enferme dans le domaine de la matière inorganique ce qui est contraire à la vie.

On utilise la matière à des fins matérielles alors qu'elle peut être utilisée pour réfléchir sur nous même (A quoi ça va servir ? Comment faire ça ? Comment agir efficacement sur la matière ? → mais en fait ta vie elle sert à quoi?). L'intelligence forte dans le domaine matériel nous pousse à produire de la matière pour essayer de survivre pour que de futures générations produisent, etc → est-ce vraiment ce qu'on attend de la vie ?

Conclusion :
- Sartre dit que l'intelligence nous rend libres car les insectes avec seulement leur instinct sont complètement déterminés (ex. comme un logiciel, un mécanisme efficace) : ils ont une grande capacité d'action mais aucune liberté. A l'opposé, l'homme est libre car il peut essayer et il a cette capacité humaine à se définir lui même grâce à l'intelligence.
- Bergson dit qu'il est facile de s'enfermer dans l'intelligence et donc dans la matière (réussite matérielle) ce qui entraîne un enfermement dans un mécanisme et donc aucune liberté si l'intelligence est trop utilisée. Par exemple, ceux qui programment leur journée à la minute prêt sont  trop rationnels, pas libres mais très efficaces. Deuxième exemple : l'extermination intelligente du maximum de personnes pendant la Seconde Guerre Mondiale → où est le sens ?!


- Question : Si on prend l'exemple de la musique, elle est créée par l'homme mais n'est pas matérielle ? Attention la musique utilise forcément une matière (instruments, cordes vocales, etc.) mais elle est beaucoup plus que ça : la création musicale fait largement appel à l'intuition.
→ Si l'intelligence est un progrès par rapport à l'instinct qui permet d'être libre (Sartre), c'est aussi un enfermement dans le matérialisme (Bergson) → thèse du spiritualisme.
Intelligence, rationalité et matérialité sont liées.
- Question : Est-ce que l'homme avait des instincts avant qu'il a changés grâce à l'intelligence ? Les instincts sont des comportements adaptés donc ce n'est pas possible de les perdre en théorie, sauf si l'espèce évolue. Par exemple les animaux ne s'empoisonnent jamais (sauf cheval qui s'ennuie dans son box et mange tout son foin jusqu'à se faire un bouchon, mais alors c'est un comportement pathologique et non instinctif).
- Question : Il y a un instinct de survie chez l'homme ? Le suicide prouve un niveau d'intelligence élevé opposé à l'instinct de survie.
- Des ours tuent leurs propres enfants pour pas qu'ils souffrent, des orques se suicident quand ils sont enfermés dans des réservoirs → intelligence et non instinct.

Rappel :
→ L'intelligence est paradoxale car d'un côté elle représente une libération de l'instinct au sens existentialiste : c'est moi qui définit mon comportement de manière intelligente ; mais d'un autre côté elle représente un enfermement dans le matérialisme et la rationalité technique. En effet, le domaine privilégié de l'intelligence c'est la matière inorganique (sans vie) : l’intelligence a donc tendance à appliquer sa connaissance de la matière sur tout ce sur quoi elle peut se porter.
→ La conception déterministe met en avant le résultat de l'intelligence dans le domaine de la matière alors que la conception spiritualiste s'élargit au-delà de ce que la matière peut nous faire percevoir : c'est plus un appel à l'intuition qu'à l'intelligence.
- Question : Les histoires fantastiques sont spirituelles ? Elles jouent avec les structures de l'inconscient alors pourquoi pas.
→ La véritable liberté consiste à essayer de se détacher des influences matérielles et de revenir à des intuitions. Par exemple les études de EMI, chutes en montagnes ou les survivants du Golden Gates ont une réflexion opposée au matérialisme : ils ne peuvent plus concevoir leur vie en dehors d'un sens spirituel. (à noter, ils ont tous eu l'impression de quitter leur corps à un moment de l'expérience) → l'intuition arrive quand la vie est en péril?
- Question : On pourrait soigner les dépressifs en les mettant en danger ? Réponse : à voir dans le cours sur la psychanalyse
→ Intuition = ce qu'il nous reste de la vie quand on enlève ce que l'intelligence nous amène à construire : quand on naît, certaines choses nous restent mais n'apparaissent qu'à certains moments. Par exemple un homme a vécu une greffe de main mais se l'ai fait enlever car il ne supportait pas de vivre avec la main d'un autre → l'intuition que ça n'allait pas s'est réveillée.

→ Pour Bergson, la liberté véritable, c'est à dire la capacité à agir de manière créatrice, n'est que le résultat d'une conscience qui ne s'enferme pas dans l'intelligence mais qui utilise son intuition.

L'intuition est une création qu'on ne peut pas expliquer car l'explication fait preuve d'intelligence (par exemple en peinture).
→ Si l'intuition n'est pas explicable en terme d'intelligence, c'est parce qu'elle déborde largement le cadre matériel dans lequel fonctionne l'intelligence : elle est supra-intelligente (au-dessus de l'intelligence). Du coup essayer de restituer sous forme intelligente une intuition (essayer de l'expliquer) est dur voire impossible. Par exemple, dans les EMI, la plupart parlent d'une lumière plus forte que tout ce qui est connu sur terre mais pas du tout éblouissante : c'est incompréhensible. L'intelligence dit : ça n'existe pas ; l'intuition dit : ce n'est pas parce que je ne comprends pas que ça n'existe pas.
- Question : Les EMI sont récentes ? Premier récit d'EMI remonte à Platon, traverse toute l'histoire, mais c'est aujourd'hui plus fréquent grâce aux progrès scientifiques matérialistes qui permettent rendre les réanimations beaucoup plus efficaces. → L'intelligence est aujourd'hui tellement développée qu'elle créée des choses qui lui permettent de se dépasser elle même…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cours du mercredi 23/09 : fin de la théorie spiritualiste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rattrapage des cours le mercredi 13 novembre 2013 : le grand, très grand cafouillage.
» Composant de l'Etat
» ce mercredi à Ottawa : le cours ECR devant la Cour Suprême
» au collège, travailler mercredi ou samedi ?
» Qui a cours le samedi en collège ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Philo Terminale L du LGM :: Cours :: En classe-
Sauter vers: